Lutte pour la protection du littoral

Maria PASCALIDES | 30/04/2018

Environment

Initiative

L'association Operation Big Blue (OBBA) lance comme chaque année, depuis 21 ans, sa Journée nationale pour le nettoyage des plages du Liban. Rencontre avec Iffat Edriss, l'un des membres fondateurs de l'association.

Pour le rendez-vous annuel de l'opération nettoyage du littoral, des centaines de jeunes munis de gants, de râteaux et de sacs se sont déployés le long de la côte, pour nettoyer les plages. Ils étaient secondés par l'armée libanaise. «Contrairement aux années précédentes où cette journée nationale se tenait le deuxième dimanche du mois de mai, cette année, elle a eu lieu le 29 avril, avant les élections législatives», explique Iffat Edriss, membre d'OBBA.
«Le nettoyage des plages ne se limite pas à une seule journée. Tout au long de l'année, écoles, universités, sociétés, organisent tour à tour, avec nous, leurs campagnes de nettoyage», souligne fièrement Iffat.

Les «écoplages»
C'est à Ramlet el-Baïda que nous avons rencontré Iffat Edriss, qui ne ménage pas ses efforts pour garder cette plage de sable publique propre. «Depuis 2001, nous travaillons avec les ministères concernés pour établir une stratégie de développement des "écoplages", des plages publiques propres et aménagées, ouvertes à tous. En 2003, Ramlet el-Baïda a reçu le label "écoplage". Des balançoires, parasols, douches et buvettes y ont été installées. À plusieurs reprises des lycéens ont nettoyé la plage. Ils ont tamisé le sable et recueilli les micro-particules de plastique rejetées par la mer. Nous les avons mélangées avec du béton pour faire des dalles en forme de tortues, emblème de la plage de Ramlet el-Baïda car ici les tortues de mer viennent pondre leurs œufs»
Cet été, de nouvelles écoplages seront aménagées à Sarafand, Tyr, Abbassiyé, Kfar Abida, Mina, chacune avec son emblème.

Se battre sur tous les fronts
Et ce n'est pas tout! L'association Operation Big Blue cherche à lever des fonds car elle projette d'acheter quatre machines pour nettoyer le sable des plages à différentes profondeurs, la surface de la mer et les bassins portuaires. L'association mène aussi des opérations conjointes avec des ONG de différents pays de la Méditerranée pour collecter une base de données et surveiller la faune marine et en particulier, les tortues de mer, les dauphins et le phoque moine. «Nous avons une famille de phoques moines dans une des grottes de Raouché que nous protégeons.»
«Notre prochain combat portera sur l'amélioration des conditions économiques et sociales des pêcheurs. Les privatisations du littoral et les dépotoirs sauvages leur rendent la vie de plus en plus difficile», conclut Iffat Edriss.

À savoir
Operation Big Blue Association (OBBA) a été créée en 1997 par 5 plongeurs libanais amoureux de la mer et du Liban. Objectif: protéger, analyser, surveiller le littoral et l'environnement marin.

 

Les plus lus