2006/04/15 Notre cadre de vie se détériore

27/07/2009

Liban Patrimoine

Notre cadre de vie se détériore jour après jour…


 


Si une jungle de béton envahit nos villes et nos villages, c’est qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond ! Habib Debs, architecte urbaniste explique.


 


Dans tous les pays du monde, personne ne peut construire un immeuble ou une maison sans respecter des règles limitant le nombre d’étages, l’étendue de la surface bâtie, le type de matériau utilisé… L’Etat délimite aussi des zones avec des prescriptions particulières pour protéger les quartiers à caractère ancien, les sites archéologiques ou les paysages ( forêt, bord de mer). Le zoning fixe les règles de l’utilisation des sols.


 


Des lois qui n’améliorent pas le cadre de vie


Le plan de zoning à Beyrouth ne fixe que la hauteur des immeubles et le coefficient d’exploitation des sols ( nombre de mètres carrés bâtis). Ce coefficient est de 5 à Beyrouth ! C’est à dire sur une parcelle de 1000 mètres carrés on peut construire


5 000 mètres carrés soit un immeuble de plus de 10 étages. Pour construire des immeubles si élevés, il faudrait prévoir une infrastructure ( égoûts, rues.. ) pouvant supporter une telle densité de population. Ceci n’existe pas !


De plus, les quartiers anciens de Beyrouth ne sont pas protégés ! Alors qu’au Caire et qu’à Istanbul, l’Etat préserve le caractère ancien du centre-ville en fixant un coefficient d’exploitation faible, à Beyrouth, c’est au centre-ville où l’on construit le plus. Pourquoi ? car ce sont les marchands de biens qui font les lois. Chaque fois que les lois ont été révisées c’était pour détériorer un peu plus le cadre de vie de la populationfavorisant ainsi l’intérêt privé et négligeant la qualité de vie de la collectivité.



Les solutions existent


Aujourd’hui, dans de nombreuse villes, avant d’établir des plans d’urbanisme, on consulte la population qui vit et qui travaille dans la région que l’on veut réaménager.


A partir de leurs réponses, un plan d’urbanisme est étudié pour adapter l’habitation, le travail, la circulation, les loisirs … aux besoins présents et à venir des habitants. Ceci pourrait être fait à Gemmayzé où de grands projets de construction menacentle charme du quartier. Et Habib Debs de préciser « dans une zone protégée, le prix de l’immobilier ne cesse de grimper ! »


 


Qui accorde les permis de construire ?


La Municipalité octroie le permis de construire après que le dossier ait reçu l’aval de l’ordre des architectes et des ingénieurs ainsi que celui de la direction générale de l’urbanisme.


 


Des immeubles de plus en plus élevés poussent dans la capitale.


Au Liban, la dernière révision des lois d’urbanisme s’est faite en 1984.

Les plus lus