2007/02/24 Appels pour la paix se multiplient

27/07/2009

Liban Politique

Les appels pour la paix se multiplient


 


L’absence de dialogue entre les leaders politiques et la peur d’un retour à la guerre civile poussent diverses associations apolitiques à se mobiliser pour dire, chacune à sa manière, NON à la guerre! Y aura-t-il un responsable pour les écouter ?


 


Ce vendredi 23 février, devant le parvis du musée national, des chaises vides alignées attendaient les disparus de la guerre du Liban (1975-1990). Chaque absent avait sa photo collée sur le dossier d’une chaise. Ce soir-là, les jeunes d’Offrejoie avaient associé à leur sit-in, les parents des personnes disparues durant la guerre. À leur slogan initial, « Notre union est notre salut », ils avaient ajouté « Jamais plus de disparus ni de kidnappés ». Ils ont ainsi rappelé les drames et les souffrances qu’entraînent les guerres. Ils ont à nouveau demandé aux responsables de dépasser leurs divergences et de se rencontrer pour sauver le Liban.


 


Charte pour la paix

Le lendemain soir, « En avant pour la paix », un mouvement indépendant regroupant plusieurs ONG apolitiques et non confessionnelles, a lancéun appel pour un rassemblement sur le parvis du musée national. Tenant une bougie allumée à la main, les participants (adultes et enfants) ont lu en chœur la charte qu’ils ont signée. Ils se sont ainsi engagés en tant que citoyens à opter pour la paix et à respecter l’autre tel qu’il est. Ils ont appelé les responsables politiques et religieux, les citoyens et les médias à adopter un langage et un comportement constructifs et à trouver une solution rapide à la crise actuelle, afin de construire dans la paix un État de droit au Liban.

Les plus lus