2007/06/30 Le Liban ne cèdera pas face au terrorisme

27/07/2009

Liban Politique

Le Liban ne cèdera pas face au terrorisme

 


Aujourd’hui la question prioritaire des Libanais est la sécurité, la souveraineté de leur pays et sa capacité de résister aux menaces de déstabilisation.


 


Pas une semaine ne se déroule, sans qu’un incident terroriste ébranle le pays. Le dernier en date (à heure de mettre sous presse) concerne l’attentat à la voiture piégée commis contre le contingent espagnol de la FINUL, ces soldats issus de différentes nationalités, dont la mission est de surveiller les frontières libano-israéliennes au Liban-Sud et d’aider les autorités locales à étendre leur autorité dans cette région. À Khiam, six soldats espagnols sont morts pour la paix.


 


L’armée libanaise soumise à de terribles pressions


Soumise à des provocations incessantes, l’armée libanaise reste le bouclier de la nation. C’est l’armée seule qui doit repousser les assaillants terroristes qui ouvrent un nouveau front dès que semble s’apaiser le précédent. De Nahr el-Bared et Tripoli, aux autres foyers menaçants aux abords des camps palestiniens, une véritable guerre contre l’institution militaire est lancée. Dans quel but ?


 


La tension politique ne fait que monter

C’est l’impasse totale entre loyalistes et opposants. À 3 mois de l’échéance présidentielles(les élections pour élire un nouveau président de la République doivent avoir lieu entre le 25 septembre et le 25 novembre ) les prises de position sont diamétralement opposées entre les différentes parties. L’axe Hezbollah, Amal, CPL réclame toujours un gouvernement d’union nationale, d’abord. Les pro-gouvernementaux les accusent de subir les pressions syriennes et iraniennes et réclament, quant à eux, des élections présidentielles, avant. Dans cette atmosphère, les élections législatives partielles au Metn et à Beyrouth auront-elles lieu le 5 août pour pourvoir aux sièges des députés Eido et Gemayel, tous deux assassinés ? Des appréhensions qui préoccupent la majorité des Libanais.

Les plus lus