2007/12/01 Le mandat du président Lahoud a pris fin

27/07/2009

Liban Politique

Le mandat du président Lahoud a pris fin


 


Le 23 novembre à minuit, le président Lahoud a quitté le palais de Baabda. Le pays se trouve sans président car le Parlement n’est pas parvenu à lui trouver un successeur.


 


Emile Lahoud aura été le président de la république libanaise pendant 9 ans. Il a été élu en 1998 pour une période de 6 ans, après que la Constitution ait été amendée pour permettre à un général de l’armée d’accéder au poste de la plus haute magistrature. En 2004, la Constitution a été à nouveau amendée pour prolonger son mandat de 3 ans.


Durant les trois dernières années du mandat du président Lahoud, le pays a subi de lourdes pertes humaines et matérielles à cause de guerre de l’été 2006 et plusieurs assassinats ont été commis. Alors que le ministre des Communications, Marwan Hamadeh, que la journaliste, May Chidiac et que le ministre de la Défense, Elias el Murr, ont survécu aux attentats de voitures piégées, l’ex-Premier ministre, Rafic Hariri, le ministre de l’Economie, Basel Fleihan, l’éditorialiste, Samir Kassir, le chef du parti communiste, George Hawi, le député Gebrane Tuéni, le ministre de l’Industrie, Pierre Gemayel, les députés Walid Eido etAntoine Ghanem, sont morts.


Tension politique


En quittant le palais présidentiel, M. Lahoud a confié à l'armée la sécurité du pays. Cette initiative a été rejetée par le gouvernement qui, conformément à la Constitution, exerce tous les pouvoirs exécutifs à titre intérimaire (en attendant l’élection d’un président) du fait du vide présidentiel. Or, ce gouvernement est considéré par l'opposition comme "illégitime", depuis la démission il y a un an des ministres chiites de l'opposition. Le Liban traverse une grave crise politique. La majorité* accuse l’opposition de suivre les instructions de Damas et de Téhéran pour permettre à la Syrie de regagner son influence sur le pays. L’opposition accuse la majorité de vouloir imposer un président soumis à Washington.


En raison de la tension politique, les mesures de sécurité ont été renforcées. L’armée a été déployée dans la capitale pour protéger les institutions privées et publiques et empêcher toute atteinte à la sécurité et à la liberté des citoyens.


 


*Au Parlement, la majorité politique possède 68 sièges et l’opposition en a 58.


 


Comment élit-on le Président de la République au Liban ?

D’après la Constitution, le Président de la République est élu, au premier tour, au scrutin secret à la majorité des deux tiers des suffrages par la Chambre des députés. Aux tours des scrutins suivants, la majorité absolue suffit. La durée de la magistrature du Président est de six ans. Il ne pourra être  réélu qu’après un intervalle de six années.

Les plus lus