Le cri des enfants

28/11/2014

Courrier

En 2011, la révolution syrienne commença pour redonner espoir; mais peu à peu elle se transforma en un massacre qui ne cesse pas d'effacer les rêves des enfants et des jeunes syriens.

Aujourd'hui, le Liban compte plus d'un million de ressortissants syriens dont la moitié sont des enfants. Au lieu d'être à l'école, ils se lèvent chaque jour avant l'aube pour travailler sur les chantiers ou dans des usines. Ils ont oublié le vrai sens de l'enfance et de l'insouciance. Ils ont perdu l'espoir de rentrer en Syrie et de retrouver leur vie d'antan ! Certains ont même honte de leur nationalité, ils pensent que c'est honteux d'être syrien.

« Arrêtez de nous tuer, arrêtez de sucer notre sang pur qui, malgré tout, ne cesse de battre pour la vie et la liberté. Arrêtez de nous rendre orphelins, enfants de martyrs... » C'est mon cri, élève libanaise de 14 ans. C'est le cri de Yara, enfant syrienne de 4 ans. C'est le cri de tous les enfants et les jeunes arabes.

Chantal Youssef, 14 ans

Les plus lus