Dans les coulisses du stand-up

Stéphanie Jabre | 28/05/2015

Actu Ados

Portrait

Énergique, drôle et spontanée, Yoanna-Maria el-Najjar a tout le talent pour défendre sa place dans le monde du stand-up au Liban. Rencontre avec une artiste prometteuse qui partage avec nous sa passion du rire.

« Toi du stand up ? Tu ne réussiras jamais ! Tu ne parles ni de politique, ni de sexe. Tu ne dis pas de gros mots, ça ne marchera pas au Liban. » C'est ainsi que résume avec regret Yoanna-Maria el-Najjar, la conception qu'ont les Libanais du stand-up. En 3 ans, la jeune comédienne a relevé le défi de réaliser des spectacles de « clean » stand-up en abordant de manière comique des thèmes sociaux de la vie quotidienne, qui touchent un public qui lui ressemble, qui ne parle ni de politique, ni de sexe dans un langage grossier.
Coup d'envoi
Toute jeune, Maria découvrait ses habiletés en danse, théâtre... Ses parents s'étant opposés à l'idée d'une spécialisation en théâtre, parce que « ça ne rapporte pas au Liban », Yoanna se tourne alors vers la psychomotricité. Après ses études, elle pratique le métier pendant 6 ans, et fonde en parallèle sa propre agence de création d'idées, d'hôtesses d'accueil, etc. « Je savais qu'un jour, je ne serai plus psychomotricienne, affirme Yoanna. D'ailleurs, je n'ai jamais perdu le contact avec la scène. J'animais des événements au sein d'un mouvement de jeunes auquel j'appartenais. Je faisais également partie d'une troupe de danse qui m'a fait découvrir cette passion d'être sur scène, de transmettre une énergie au public. Cette habileté était innée en moi. » Yoanna raconte également, qu'elle avait un don de répéter des blagues racontées de manière tellement drôle, que les gens en riaient doublement. Elle adorait entrer dans la peau du personnage, adopter son caractère. En 2012, elle décide de combiner le rire et le théâtre pour présenter des sketchs de stand up.

Portrait d'un artiste de stand-up
« Un comédien stand-up est une personne qui a un message à transmettre, un sujet à dénoncer, décrit Yoanna. Il doit sûrement suivre des formations théâtrales, et avoir de grandes capacités de jeu scénique, avec une parfaite maîtrise vocale, physique et musculaire. Mon expérience de la scène m'a appris qu'un acteur est un leader sur scène : c'est lui qui mène le jeu, mais en même temps il doit être très réceptif pour savoir réagir aux réactions du public. Par exemple, un sketch peut ne pas faire rire le public, alors, je lance directement une vanne sur la situation pour provoquer le rire. L'énergie communiquée est circulaire : elle passe de l'acteur au public et réciproquement. Plus on est sincère et humble face au public, et plus on excelle. L'authenticité est un atout majeur pour le comédien. Je me fixe toujours trois commandements, ajoute-t-elle : assumer ma responsabilité envers le public, toujours le respecter, et lui être reconnaissant de sa présence. »

Making of d'un spectacle
« Je ne me force jamais à écrire un sketch pour mon spectacle, explique Yoanna. L'inspiration me vient suite à une minutieuse observation de ce qui m'entoure. Par exemple, lors de mon dernier voyage, j'ai remarqué la tendance de la caméra « Go Pro », une idée m'est venue de construire un sketch dessus. Quand plusieurs idées s'accumulent, j'en fais une sélection et je découvre alors, ce que sera le fil conducteur de mon prochain spectacle. C'est en dernier lieu que je choisis le titre.

Au bout de ses rêves
Outre se produire au Liban et faire connaître sa « clean » stand up comedy, Yoanna rêve d'aller à la rencontre de la communauté libanaise vivant à l'étranger, en participant à des festivals internationaux. Elle aimerait surtout un jour, pouvoir écrire des sketchs dont les vannes seraient comprises par le monde entier, et non seulement des Libanais, en adoptant une sorte de langage universel.

Pour suivre Yoanna, rendez-vous sur sa page Facebook : Yoanna-Maria el-Najjar

Les plus lus