La BD dans le monde arabe: humour et critique

Maria PASCALIDES | 23/10/2015

Art

BD

L'univers de la bande dessinée et des caricatures dans le monde arabe foisonne de jeunes artistes talentueux. Les ados sont de plus en plus friands de BD en langue arabe. On assiste d'ailleurs à l'émergence d'une BD contemporaine dans cette langue.

L'univers de la caricature et de la bande dessinée est en pleine expansion dans le monde arabe, aussi bien du côté des artistes, dont le nombre augmente, que des jeunes, dont l'engouement pour les BD en langue arabe est réel.

Cairo Comix 2015
Le Caire a désormais son festival de BD arabe, le festival Cairo Comix, le premier festival international de bande dessinée en Égypte. Pas étonnant. Le Caire a vu naître ces dernières années un véritable engouement pour la bande dessinée, avec la publication en 2008 de Metro, la BD de Magdy el-Shafee, traduite en allemand, en anglais et en italien; la parution de Tok Tok, fanzine mensuel fondé en 2011 par Shennawy et 4 artistes, sans oublier Garage, une revue fondée en 2015 par les Twins Cartoon (Haitham et Mohamad Raafat el-Seth) à laquelle participe un collectif de bédéistes égyptiens, syriens et jordaniens.
Tok Tok regroupe les travaux de jeunes bédéistes sous la bannière de l'humour et de la critique. La source d'inspiration de Shennawy est la perpétuelle agitation du centre-ville du Caire, avec ses cafés à chichas où il passe ses soirées et où les tok tok, petits taxis jaunes, s'engouffrent allégrement. Pour les Twins Cartoon, les rues du Caire sont aussi source d'inspiration. «Depuis la révolution de 2011 qui a renversé le président Moubarak, la BD égyptienne est de plus en plus lue par les teenagers. Ils s'y identifient car elle décrit leur quotidien», soulignent-ils.
Le festival Cairo Comix a été organisé entre le 30 septembre et le 3 octobre 2015 par un groupe d'auteurs de BD égyptiens. Il a permis aux acteurs professionnels du champ de la BD, éditeurs, auteurs, illustrateurs et amateurs, de se rassembler pour ne rien manquer de cette ébullition. Au cours de ce festival, un forum intitulé 3as Soutouh/ Sur les toits a regroupé plus d'une vingtaine d'artistes et d'auteurs de BD d'Égypte, d'Algérie, d'Irak, du Liban, de Jordanie, de Palestine, de Syrie, de Libye, du Maroc et de Tunisie. Le développement récent de la BD contemporaine en langue arabe et son avenir était un des principaux sujets de discussion.

La Comi Con, Dubaï 2015
L'engouement des jeunes pour le 9e art dans le monde arabe est bien réel comme le constataient au Caire les Twins Cartoon. Le festival des superhéros, la Comi Con, qui s'est déroulé à Dubaï en avril 2015 pour la quatrième année consécutive, ne fait que le confirmer. Vu le succès de ce festival, il est reconduit pour avril 2016.
Les ados fans de mangas sont ravis. Alors que dans les années 1980 et 1990, ils suivaient les séries animées de mangas venues du Japon et de l'Occident, comme Goldorak, Grendizer en arabe, aujourd'hui, Mo Abedin, artiste émirati, prépare une nouvelle série animée manga, Raiiken. Cette saga qui émerge dans le monde des mythologies japonaises et romaines sera exportée au Japon.

Tosh Fesh
Le Liban suit de près le développement de la BD dans le monde arabe. Mutaz Sawaf a fondé en septembre 2012 Tosh Fesh, une ONG dont le principal objectif est de faire connaître les caricaturistes et les bédéistes du monde arabe et de publier leurs travaux. «Chaque année, nous publions un volume de la série Tosh Fesh. Le 4e volume paraîtra au Salon du livre arabe à Beyrouth, explique les responsables de l'ONG. La série Tosh Fesh publie les dessins de caricaturistes libanais et arabes célèbres, mais surtout des planches de bandes dessinées réalisées par de jeunes bédéistes moins connus, et dévoile ainsi les différents styles de BD adoptés par ces artistes. Tosh Fesh est distribué dans le monde arabe. Prochainement, les 4 volumes seront réédités en un seul volume et distribués en France. Nous participons à des expositions dans le monde arabe. Nous étions au Beirut Art Fair pour la deuxième année consécutive. Nous sommes aussi les principaux sponsors du Cairo Comix festival 2015. Nous préparons aussi une rétrospective sur le travail de Habib Haddad, un grand nom de la caricature au Liban.»
Depuis peu, Tosh Fesh collabore avec Kharabeesh, une compagnie jordanienne qui produit des dessins animés. «Grâce à cette collaboration, nous publions sur notre site Web des animations réalisées par de jeunes artistes.»
Le site www.toshfesh.com a établi une base de données sur les artistes de la BD et de la caricature dans le monde arabe. Il publie quotidiennement les caricatures parues dans la presse arabe.

Les plus lus